les éditions

in-folio

Labyrinthes  

# est une structure d’édition alternative qui place l’auteur au centre du dispositif éditorial, en l’associant à toutes les étapes qui transforment un texte, création immatérielle, en un livre, objet concret où il s’incarne et circule.

# s’appuie sur les outils contemporains, notamment l’impression à la demande, pour réduire ses frais de fabrication et son empreinte environnementale en supprimant la gestion de stock.

# s’engage à ce que l’auteur, à l’origine de la chaîne de valeur, reçoive une part équitable du produit des ventes. Selon les circuits de distribution, une fois déduits les frais d’impression et la marge des libraires, le montant versé à l’auteur représente entre 16 et 45 % du prix de vente au public.

# considère que l’auteur doit rester le propriétaire de sa création. Les contrats sont établis pour une année (renouvelable) et ne concernent que le texte dans sa version française. L’auteur reste libre de disposer de ses droits de traduction et d’adaptation. Les ouvrages publiés par Labyrinthes figurent dans les bases de données Dilicom et Electre, utilisées par les libraires, et leur sont distribués par la SODIS.

# pour des auteurs indépendants, mais qui veulent faire partie d’une collection, se rassembler, se reconnaître, se mesurer, qui veulent qu’on s’occupe d’eux, qui veulent une belle maquette, une vraie mise en page, être dans un réseau.

# Littérature, essais et monographies en sciences sociales et humaines, art.

–––––––––––––––

Le catalogue s’organise en trois collections, Misfits, dirigée par Olivier Steiner, Singulières, dédiée aux écritures féminines, et Traversée des apparences, consacrée aux expressions poétiques.


Ouvrages publiés

Les corps révélateurs

Clémence Dumper,
Labyrinthes, 2024
Collection : Singulières

Depuis de nombreux siècles, sa bravoure est complète, sa malice un exemple. Depuis de nombreux siècles, son chant a façonné, l’air de rien, une galerie de portraits féminins stéréotypés, clichés à la peau dure. À la manière d’une religion, et la pire car le dieu vénéré ne serait qu’un homme,… lire la suite »

Présence

Arnaud Rodriguez,
Labyrinthes, 2024
Collection : Misfits

Tu me dis que tu as aimé ce que j’ai écrit. Tu me dis que tu as aimé ce que j’ai écrit suite à ce que l’on s’était dit. Comme une spirale : les mots sur les mots à propos des mots et ainsi de suite. Comme une danse : ça pourrait… lire la suite »

La plus malheureuse des femmes

Dominique Lebel,
Labyrinthes, 2024
Collection : Singulières

Elle a pris un train pour Trouville, le train de midi. Elle voulait écrire un livre sur lui, sur le génie. Elle avait réservé une chambre d’hôtel, la saison n’avait pas commencé. Elle s’est installée dans la chambre, la fenêtre donnait sur la plage, avec ses marées, ses îlots de… lire la suite »

Nagas

Amandine Gouttefarde-Rousseau,
Labyrinthes, 2023
Collection : Traversée des apparences

Les nagas sont les esprits des eaux salées comme des eaux douces, des eaux extérieures comme des eaux intérieures. Par le poème, nous nous familiarisons avec leur existence, en douceur, suivant les pas de la poétesse qui, elle aussi, « avai[t] perdu / ce contact délicat / des dizaines d’années sans… lire la suite »

Guillaume

Olivier Steiner,
Labyrinthes, 2023
Collection : Misfits

Un jour, j’ai reçu le message d’une inconnue. Elle m’annonçait le suicide de son frère, un garçon rencontré quelques mois plus tôt dans mon pays des montagnes, là où je suis né. Un garçon que j’ai si peu connu, mais qui m’avait fait me dire que j’aurais pu tout quitter… lire la suite »

Sauvages nous étions

Arnaud Martin,
Labyrinthes, 2023
Collection : Traversée des apparences

Il est des obsessions que l’on traîne avec soi tout au long de sa vie et qui à l’âge d’homme peuvent enfin être exprimer avec sérénité et recul. Certains les nomment « traumas » et ils sont fréquemment sources de tristesse, de mélancolie.Le plus souvent, la vie courante ne nous permet pas… lire la suite »

Les Cosmos

Luc-Marie Pouech, Patrice Salsa, Donatien LeWis,
Labyrinthes, 2023

Catalogue de l’exposition de Luc Pouech, du 21 au 26 novembre 2023 au « Six Elzévir » organisée par Labyrinthes. Avec une introduction de Patrice Salsa et un texte de Donatien LeWis.

Dans la boucle imparfaite

Patrice Hamel,
Labyrinthes, 2022

Tout reste à faire. La tâche est énorme et décourage. Car l’acuité sensible de notre mortelle condition fournit un ressort d’exigence qui motive nos actions nécessaires mais peut aussi bien les paralyser alors que le temps manque. Quand les heures s’écoulent à travers nos doigts tel du sable trop prompt… lire la suite »